BRODERIE URBAINE

Comment rendre personnel un objet de l'espace public ?

Le banc public, sujet ordinairement aux gravures et aux tags sauvages, est ici sublimé par une inscription brodée fine et délicate. Le designer, après avoir sondé les habitudes des promeneurs, inscrit au fur et à mesure leurs noms et prénoms aux places qu'ils s'attribuent ordinairement. Dès son retour au parc, la personne retrouve sa place habituelle signée de son identité, valorisant ainsi son image en s'ancrant dans un espace concret (tels les noms des artistes brodés sur leur siège au cinéma). La dimension poétique de la broderie laisse ainsi place à l'imaginaire à travers un jeu entre le designer et le public, curieux de découvrir toujours plus de noms brodés dans le parc…

En collaboration avec Léa Forch.

> Dossier de presse du projet.